01/04/2015

LES SEPT PLUMES DE L'AIGLE

henri Gougaud 7 plumes.jpgQuatrième de couverture :

Luis A. est né en Argentine. Avant de quitter ce monde, sa mère, une indienne Quechua, lui a légué un savoir millénaire. Est-ce pour la retrouver que Luis, très jeune, est parti sur les routes ?

L'initiation commence dans les ruines de Tiahuanaco, où l'adolescent fait la connaissance d'El Chura, chaman, «homme au plumage de renard». Celui-ci lancera son disciple à la recherche des sept plumes de l'aigle, des sept secrets de la vie. Cette rencontre en entraînera d'autres : celle du «gardien du temps», du vieux Chipès, de doña María, de l'amour, qui est le premier mystère du monde. Luis A. n'est pas un personnage de roman. Cette quête étrange, tourmentée, d'un savoir et d'une lumière, a bien eu lieu, un jour - une fois -, entre la Sierra Grande, les ruelles de La Paz et le plateau de Machu Picchu.

 

 

 

 

L’auteur : Henri GOUGAUD

Henri Gougaud.jpgNationalité : France

Né(e) à : Carcassonne. , 1936

Biographie :


 

Henri Gougaud, auteur de chansons, homme de radio, pionnier du renouveau des contes, est l’auteur de nombreux ouvrages (romans, récits, recueils, essais divers), parmi lesquels : Le Grand Partir (roman, Grand prix de l’humour noir, 1978) ; L’Arbre à soleils (1979) ; Bélibaste (1982) ; La Bible du hibou (1993) ; Les Sept Plumes de l’aigle (1995) ; L’Homme qui voulait voir Mahona (2008) ; Le Trouveur de feu.

Il dirige les collections La Mémoire des sources et Contes des sages aux éditions du Seuil;

Henri Gougaud a été le parolier de Jean Ferrat, de Juliette Gréco et de Serge Reggiani. Il a collaboré à plusieurs émissions de France Inter ("Le Grand Parler", "Ici l'ombre", "Marche ou rêve" de Claude Villers) et animé sur TF1 "Histoire d'homme" dans le cadre de l'émission "d'Hier et d'aujourd'hui".

Il a également publié "Départements et Territoires d'outre-mort" (Bourse Goncourt de la nouvelle 1977) et d'autres ouvrages consacrés à la science-fiction, aux contes du monde entier transposés avec un sens poétique très fin et très sûr, au moyen-âge, des romans ayant pour cadre l'épopée spirituelle des cathares, l'initiation aux visions du monde amérindiennes et chamaniques, etc.

 

Mon avis :

Peut-on parler de roman quand il s’agit d’une histoire vraie mais jusqu’à quel point, personnellement je dirais plutôt que c’est un conte. Un long voyage initiatique qui nous emmène des ruines de Tihuanaco à Macchu Pichu en passant par La Paz, Lima, Oaxaca, l’Espagne et enfin la France. Une découverte des pouvoirs des chamans, ces espèces de sorciers qui vont aider notre héros à se découvrir lui-même, à découvrir la vie et les secrets de la vie. Un roman passionnant par le sujet, attachant par le style, original et poétique. Un très bon moment de lecture.

Extrait :

A Cuzco sont des rues sans maisons ni boutiques. Elles longent des murs aux pierres inamovibles, aux ombres raides, aux jointures semblables à des paupières fermées. On y rencontre des Indiens sortis on ne sait d'où, peut-être de portes invisibles dans l'épaisseur du temps. Car le temps n'est pas passé sur cette ville. Il s'est assis sur elle et il s'est endormi. On y sent partout la présence de la Pachamama, la Terre nourricière. Les Espagnols n'ont pas effacé son règne. Les Quechuas qui peuplent ses ruelles paraissent tous sortis des plis de ses habits, de ses mains, de son souffle. La couleur de leur peau, leurs tissus, leurs sculptures rugueuses, leur voix traînante aussi, leur lenteur sensuelle, tout en eux semble d'elle.

 

 

En marge du livre :

TIAHUANACO

Henri Gougaud Tihuanaco.jpgLa cité de Tiahuanaco se trouve au Sud-Est du plus mystérieux de tous les lacs : le lac Titicaca. Il se situe à 3 800 mètres d’altitude, couvre une superficie de 6 900 Km2 et mesure environ 220 Km sur 110. Certaines profondeurs dépassent les 300 mètres. C’est l’un des rares lacs à être visible de l’espace.

Tiahuanaco était un ancien port situé sur les rives du lac Titicaca. Seulement voilà, les ruines se situent à 18 km au Sud du lac et à 30 mètres plus haut que les côtes actuelles. Les bouleversements géologiques progressifs récents peuvent expliquer cette bizarrerie, mais pas dans un laps de temps aussi court, car d’après les historiens, le site n’aurait pas plus de 1 500 ans officiellement.

http://www.2012un-nouveau-paradigme.com/article-la-mysterieuse-cite-de-tiahuanaco-113891251.html

 

LES QUECHUAS

Henri Gougaud Quechuas.jpgLes natifs ont su vivre au cœur même d’une nature aussi exigeante que fascinante, des conditions de vie difficiles, mais en parfaite harmonie avec un environnement qu’ils respectent plus que tout comme le berceau bienveillant à l’origine de leur survivance. Chez les Quechuas, l’homme et la nature ne font qu’un et c’est en la respectant qu’ils parviennent à organiser leur subsistance en accordant beaucoup de valeur à l’entraide communautaire (l’ayni), un point essentiel à leur organisation sociale altruiste.

http://www.actulatino.com/2014/12/02/perou-a-la-decouverte-des-quechuas-peuple-ancestral-de-l-altiplano-andin/

Les commentaires sont fermés.