20/06/2015

LES INVITÉS

Invités 2.jpgQuatrième de couverture :

Un dîner, de nos jours, dans la grande bourgeoisie parisienne. Afin de séduire son invité d'honneur - un puissant homme d'affaires étranger - la maîtresse de maison a convié ses amis les plus remarquables. Mais à la dernière minute, l'un d'entre eux se décommande : il n'y a plus que treize convives... Comme le dîner doit commencer à tout prix, la nouvelle " invitée " est choisie au mépris de la bienséance. Une véritable transgression. La quatorzième convive devient alors le grain de sable qui fait déraper la soirée. Pour l'émerveillement des uns, pour le désespoir des autres. Tout dîner est une aventure.

 

 

 

 

 

 

Invités 3.jpgL’auteur : PIERRE ASSOULINE

Nationalité : France

Né(e) à : Casablanca (Maroc) , le 17/04/1953

Biographie :

 

Né à Casablanca où il passe son enfance, Pierre Assouline rejoint la France et suit des études secondaires au cours Fidès et au lycée Janson-de-Sailly de Paris. Après des études à l'université de Nanterre et à l'École des langues orientales, il devient journaliste.

Il travaille d'abord pour des agences (Apei, Asa Press, Fotolib) avant d'entrer aux services "étranger" du Quotidien de Paris (1976-1978) puis de France Soir (1979-1983), tout en enseignant au Centre de perfectionnement des journalistes et en collaborant à L'Histoire (1979).

À partir du milieu des années 1980, il se rapproche du monde littéraire : il écrit plusieurs livres sur l'histoire culturelle récente, à commencer par une biographie de Gaston Gallimard, et devient conseiller littéraire des éditions Balland (1984-1986). Il entre comme journaliste au magazine Lire (1985), dont il devient directeur de la rédaction en 1993.

Homme de radio (France Inter (1986-1990) ; RTL (1990-1999) ; ponctuellement sur France Culture), il est également chroniqueur au Monde 2, critique pour Le Nouvel Observateur, et membre du comité de rédaction du mensuel L'Histoire. Il est chargé de conférence à l'Institut d'études politiques de Paris, pour le cours de lecture / écriture en première année et à l'école de journalisme de cet institut.

Le roman Lutetia (éditions Gallimard) a obtenu en 2005 le Prix des Maisons de la Presse. Ce roman a inspiré le réalisateur Frédéric Schoendoerffer pour son film Lutetia.

Le 10 octobre 2007, Pierre Assouline a obtenu le Prix de la langue française qui récompense "l'œuvre d'une personnalité du monde littéraire, artistique ou scientifique qui a contribué, de façon importante, par le style de ses ouvrages ou son action, à illustrer la qualité et la beauté de la langue française".

 

Mon avis :

J’avais quelques craintes au départ concernant le sujet. Comment écrire un roman intéressant en décrivant un dîner dans la haute bourgeoisie parisienne. Mais après quelques pages, le livre en fait 200, j’ai été séduit, par le style, par les propos, par la description cynique et drôle de toute une série de personnages, le couple nouveau riche, le diplomate raté, l’homosexuel, la femme botoxée, l’avocat bavard, la femme qui dit tout haut ce que tout le monde pense tout bas, … et la soubrette marocaine. Une satire grinçante de la société, un livre plaisant et qui n’ennuie jamais.

Un petit livre qui se déguste.

22:20 Publié dans Livre | Tags : roman, dîner, satire | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Enfin un descriptif qui donne envie, et qui s'éloigne un peu de l'univers un peu concentrationnaire des précédents billets. Dès que la "famine littéraire" me cernera j'irai aux emplettes chez Monsieur Assouline.

Écrit par : georges | 26/06/2015

Répondre à ce commentaire

Si je le trouve je vais le lire cet été , autrefois je lisais beaucoup mais maintenant moins , ton avis me donne envie .
Bonne journée caniculaire , 39° de prévu aujourd'hui chez nous .

Écrit par : Marithé | 30/06/2015

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.