13/07/2016

PASTORALE AMERICAINE

Pastorale 1.jpgQuatrième de couverture : Après trente-six ans, Zuckerman l'écrivain retrouve Seymour Levov dit «le Suédois», l'athlète fétiche de son lycée de Newark. Toujours aussi splendide, Levov l'invincible, le généreux, l'idole des années de guerre, le petit-fils d'immigrés juifs devenu un Américain plus vrai que nature.

Le Suédois a réussi sa vie, faisant prospérer la ganterie paternelle, épousant la très irlandaise Miss New Jersey 1949, régnant loin de la ville sur une vieille demeure de pierre encadrée d'érables centenaires : la pastorale américaine.

Mais la photo est incomplète, car, hors champ, il y a Merry, la fille rebelle. Et avec elle surgit dans cet enclos idyllique le spectre d'une autre Amérique, en pleine convulsion, celle des années soixante, de sainte Angela Davis, des rues de Newark à feu et à sang...

Passant de l'imprécation au lyrisme, du détail au panorama sans jamais se départir d'un fond de dérision, ce roman de Philip Roth est une somme qui, dans son ambiguïté vertigineuse, restitue l'épaisseur de la vie et les cicatrices intimes de l'Histoire.

 

 

L'auteur :  Philip ROTH

Pastorale 2.jpeg Nationalité : États-Unis

Né(e) à : Newark, New Jersey , le 19/03/1933

Biographie :

Philip Roth est un écrivain américain.

Petit-fils d’immigrés juifs, originaires de Galicie arrivés aux États-Unis au tournant du XXe siècle, fils d'un modeste agent d'assurances chez Metropolitan Life, Philip Roth grandit dans la banlieue de New York, avant d'obtenir le succès dès son premier ouvrage, "Goodbye, Columbus" (National book Award 1960).

 

Il crée le scandale avec "Portnoy et son complexe", longue confession de son héros, aux prises avec sa judéité et ses pulsions sexuelles. Le personnage réapparaît dans nombre de ses œuvres, "L’Écrivain des ombres" (1979), "La Leçon d'anatomie" (1983) et "La Contrevie" (1989), romans sur l'impuissance et la frustration.

Sarcastique et lucide, Philip Roth ressasse les mêmes thèmes, le sexe, les juifs, l'autofiction, et sa psychanalyse. Dans sa trilogie américaine ("Pastorale américaine" en 1997, "J'ai épousé un communiste" en 1998 et "La Tache" en 2000), il opère une démythification de l'American dream, et fustige le politiquement correct ambiant. Il aborde la révolution sexuelle des années 1960 dans "La bête qui meurt" (2001).

En 2006, il publie "Un homme", qui est suivi d'"Indignation" (2008). Ce dernier sera adapté au cinéma en 2014 par Barry Levinson, avec Al Pacino.

Il vit aujourd’hui dans le Connecticut. En octobre 2012, il annonce, lors d'un entretien qu'il arrête l'écriture et que "Némésis" restera son dernier roman.

Philip Roth a reçu de nombreux prix prestigieux dont le prix Pulitzer (1998, pour "Pastorale américaine"), le prix du Meilleur livre étranger (2000), le prix Médicis étranger (2002, pour "La Tache"), le prix international Man Booker (2011) ou encore le prix Prince des Asturies de littérature (2012).

En 2013, il a été fait commandeur de la Légion d'honneur par la France.

 

Mon avis : Un très bon livre, un récit minutieux mais jamais ennuyeux, un roman psychologique qui mérite assurément les prix qu'il a reçu.

Philip Roth détaille avec minutie ce drame de l'existence : Pourquoi une jeune fille de bonne famille qui a tout pour réussir tombe t'elle dans la délinquance, devient une terroriste, une rebelle.

L'histoire se déroule à Newark, dans la communauté juive de la ville , une communauté qui a à coeur de s'intégrer dans la vie américaine. Seymour Levov qui était l'idole de son lycée, réussit parfaitement sa vie, il reprend avec succès la ganterie de son père et l'a fait prospérer, il épouse miss New Jersey qui lui donne une fille, tout est bien dans le meilleur des mondes. Le rêve américain est une réalité  dont il jouit avec bonheur.

Et tout à coup, tout se brise, sa fille intelligente, promise à un bel avenir milite contre la guerre du Vietnam et en arrive à poser une bombe qui va tuer le bon médecin de la ville.

Pour Seymour Levov, c'est l'incompréhension totale.

L'auteur envisage toutes les questions qu'un père peut se poser dans cette situation, pourquoi, comment, quelle faute a t-il commise dans son éducation. Les évènements sont repris à maintes reprises avec d'autres questions, d'autres retours sur le passé, tout est analysé avec minutie.

Un très bon roman, sérieux et efficace.

 

En marge du livre : Le Rêve Américain

 Pastorale 3.jpg

Le rêve américain par définition, part de l'idée selon laquelle n'importe qui, par son travail, son courage et sa détermination, peut devenir prospère. Le rêve américain est de nature éthique. Il incarne à la fois la liberté (de croire, de penser et de pratiquer) et l’égalité : Cela signifie que chacun d'entre nous possède le même potentiel face au travail. Il est pour la plus part du temps lié à la propriété du bien immobilier essentiel, la résidence principale.

 

 

http://club.quomodo.com/obert-simao-herouat-tpe/i-_qu_est...

13:33 Publié dans Livre | Tags : roman, juif, amérique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.