29/11/2016

POTTSVILLE, 1280 HABITANTS

Pottsville 1.jpgQuatrième de couverture : Shérif de Pottsville, 1280 habitants, Texas, au début du vingtième siècle, Nick Corey mène une vie routinière pas trop fatigante dans la mesure où il évite de se mêler des affaires de ses administrés. Débonnaire, apparemment pas très malin, il se laisse même contester et humilier en public. Comme si ça ne suffisait pas, il est cocu et aux prochaines élections, il pourrait perdre sa place. Il décide donc de commencer à faire le ménage…

Première traduction intégrale du plus célèbre roman de Jim Thompson, un classique incontournable.

"Un roman toujours cité, jamais égalé" - Jean Patrick Manchette

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'auteur : Jim THOMPSON

Pottsville 2.jpgJim Thompson est né le 27 septembre 1906 à Anadarko, Oklahoma et mort le 7 avril 1977 à Los Angeles, Californie.  Il a écrit plus de trente romans la plupart entre la fin des années 1940 et la moitié des années 1950, sa période faste. Peu reconnu pendant sa vie, la notoriété de Thompson s’est accrue dans les années 1980 avec la réédition de ses livres et l’adaptation de certains au cinéma.

Sa propre vie est presque aussi colorée que ses œuvres de fiction. Beaucoup de ses romans sont en partie autobiographiques. Le père de Jim Thompson était un sheriff en Oklahoma. La famille émigre ensuite au Texas où Jim se met à écrire et à publier des nouvelles dès son adolescence. Il travaille comme groom dans un hôtel de Fort Worth pendant la prohibition. Il fournissait aux clients de l’hôtel de l’alcool et même de l’héroïne ou de la marijuana. Pendant qu’il travaillait à l’hôtel le nuit il continuait à aller à l’école le jour. Pendant plusieurs années, Thompson écrit pour de nombreux magazines à scandales, racontant les affaires criminelles à la première personne. Il rejoint le Parti Communiste en 1935 (qu’il quitte dès 1938). En 1942 paraît le premier roman de Thompson (Ici et Maintenant) un travail semi autobiographique inspiré par sa courte période passée dans une usine d’aviation dans les premiers mois de la Seconde Guerre mondiale.

En 1955 il est appelé par James Harris et Stanley Kubrick pour écrire le scénario de The Killing (L'Ultime Razzia), tiré d'un court roman de Lionel White. Kubrick s’attribuera l’écriture du scénario ne laissant à Thompson que les « dialogues additionnels ». Cette polémique autour du « crédit » se règlera à l'amiable avec l'assurance pour Thompson d'être le scénariste pour la prochain film de Kubrick, Paths of Glory (Les sentiers de la gloire). C'est aussi ce projet qui incitera Thompson à déménager à Hollywood. Thompson va rester le reste de sa vie en Californie. Il meurt à l’âge de 71 ans après une série d’attaques cardiaques, sa santé fragile étant aggravée par son alcoolisme chronique.          

 

 

Mon avis : Nick Corey est vraiment un shérif très spécial, couard, paresseux, il aime par dessus tout manger, dormir et passer d'une femme à l'autre, il se présente un peu crétin mais en réalité il est d'un machiavélisme extraordinaire.

On se prend à avoir de la sympathie pour ce personnage amoral, sans scrupule, cynique, manipulateur, menteur, calculateur, c'est vrai qu'il raconte lui-même sa vie et qu'il prend le lecteur à témoin comme si nous étions des amis.

Les femmes qu'il fréquente sont du même genre que lui, grossières et prêtes à tout pour assouvir leurs envies. L'ambiance du Sud juste après la première guerre mondiale est perceptible, le racisme envers les noirs, les paysans illettrés, bouseux , le bordel, les lynchages, etc. rien n'y manque.

L'humour est noir, corrosif du début à la fin, un roman qui se lit très facilement et qu'on a de la peine à abandonner.

 

En Marge du livre :

pottville 5.jpgCe roman a été adapté au cinéma par Bertrand Tavernier qui en a fait "Coup de Torchon". Une adaptation assez libre puisque le réalisateur situe son scénario en Afrique, les Noirs du Sud du roman de Jim Thompson deviennent les indigènes des colonies.

Tavernier fait une transposition personnelle du récit de "Voyage au bout de la nuit" de Céline située dans l'Afrique coloniale à la veille de la Seconde Guerre mondiale tout en s'imprégnant de "Voyage au Congo" d'André Gide (1927).

Le film a été tourné au printemps 1981 dans le nord-ouest du Sénégal, notamment à Saint-Louis et aux environs de Louga.

Les commentaires sont fermés.