19/12/2016

MALEFICO

malefico 1.jpgQuatrième de couverture : Marcus est un pénitencier. Un prêtre capable de déceler le mal enfoui en nous. Mais il ne peut pas toujours lui faire barrage. Sandra est enquêtrice photo pour la police. Elle photographie les scènes de crime. Et ferme parfois les yeux.

Face à la psychose qui s’empare de Rome, ils vont unir leurs talents pour traquer un monstre. Ses victimes : des couples. Une balle dans la nuque pour lui. Une longue séance de torture pour elle. Quel est l’être maléfique qui ne tue que des jeunes amoureux ?

 

 

 

 

 

 

 

 

L'auteur : Donato CARRISI

malefico 2.jpgNationalité : Italie

Né(e) à : Martina Franca , le 25 mars 1973

Donato Carrisi est l’auteur d’une thèse sur Luigi Chiatti, le "monstre de Foligno", un tueur en série italien. Il est romancier, journaliste, dramaturge, scénariste et auteur de roman policier.

Juriste de formation, spécialisé en criminologie et sciences du comportement, il délaisse la pratique du droit en 1999 pour se tourner vers l’écriture de scénarios.

Bien qu'il réside à Rome, il est aussi un collaborateur régulier du quotidien milanais Corriere della Sera.

"Le Chuchoteur", son premier roman, vendu à plus de 200 000 exemplaires en Italie, paru en France, est en cours de traduction dans douze pays et a remporté quatre prix littéraires, dont le prix SNCF du polar européen 2011 et le prix des lecteur Livre de Poche 2011.

Quelques récompenses viennent conforter le talent de Donato Carrisi: le Prix Camaiore, le Prix Il Belgioso, le Prix Bancarella (déjà attribué à Ernest Hemingway, Michael Connely, Ken Follett) et enfin le Prix Mediterraneo del Giallo y del Noir.

Donato Carrisi est également dramaturge.

 

Mon avis :

Ce thriller est presque unanimement encensé par les critiques que j'ai lues, 500.000 lecteurs se seraient rués sur ce roman.

Pour moi ce fut surtout une déception, j'ai eu du mal à entrer dans cette histoire pas très crédible à mon goût encore que la réalité dépasse parfois la fiction. Trop de surnaturel, trop de grosses ficelles et des énigmes qui se résolvent comme par enchantement. Je n'ai trouvé cette histoire ni captivante, ni haletante. Certes le sujet est assez original et la trame n'est jamais ennuyante, mais ça ne m'a pas suffit pour vraiment y adhérer.

Je n'ai pas trouvé non plus ce roman bien écrit à moins que ce soit la traduction qui laisse à désirer.

Les comparaisons sont toujours délicates, mais sur ce blog, j'avais présenté un autre thriller, "un fond de vérité" de Zigmund Miloszewski bien plus séduisant et captivant que celui-ci.

 

 

En marge du livre :

Dans l'Église catholique, un Pénitencier ou, plus exactement, un prêtre pénitencier, est un prêtre auquel sont accordés des pouvoirs spéciaux d'absolution de certains péchés graves, généralement réservés au Saint-Siège. ll y a des collèges de pénitenciers dans les basiliques majeures et des chanoines pénitenciers dans les chapitres cathédraux. D’après le droit canon chaque diocèse de l’Église catholique doit avoir son pénitencier (Canon 508).

Le Grand pénitencier, ou 'pénitencier majeur', est le cardinal placé à la tête de la Pénitencerie apostolique, une institution importante du gouvernement apostolique de l’Église catholique.

https://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%A9nitencier_(religion)

Les commentaires sont fermés.