23/12/2016

WANDERER

Wanderer 1.jpgQuatrième de couverture : Au cœur de l'hiver

Hermin s'est isolé au Pommier Chenin pour composer un Hommage à Schubert. Sa studieuse quiétude prend fin un soir avec le retour inopiné de Lenny, son protégé, disparu sans la moindre explication dix ans plus tôt. Pianiste de génie, le jeune homme, amaigri et tourmenté, lui annonce qu'il a définitivement renoncé à la musique. Dès lors, deux récits se répondent, celui de ces retrouvailles, maladroites, où planent les secrets d'un départ auréolé de mystères, et en écho, celui de leur rencontre, de leur amitié et de leur osmose musicale, jusqu'à l'inévitable rupture. On devine le trouble de Lenny, incapable de trouver sa place et encore encombré du souvenir d'Iris, dont son professeur était alors épris. Hermin est quant à lui partagé entre la colère, suscitée par l'attitude de son ami, et un sentiment d'attachement au-delà de toute raison.

Porté par une mélodie schubertienne et de subtiles références poétiques et musicales, "Wanderer" (Le Promeneur) est un roman d'amour d'une délicatesse rare. On découvre deux hommes, dont les talents complémentaires, la composition et l'interprétation, se sont heurtés à une passion tue et occultée. La narration en flashback rythme cet adagio, limpide et crépusculaire. On se croirait à l'opéra à Pleyel un soir d'hiver.

 

 

Wanderer 2.jpgL'auteur : Sarah LEON

Nationalité : France

Né(e) : 1995

Biographie :

Lauréate ,pour sa nouvelle "Mon Alban, du prix Clara 2012 à l'âge de 19 ou 20 ans, alors qu'elle était élève à l'École normale supérieure de Paris, où elle étudiait les lettres et la musicologie. Elle a écrit en 2016 Wanderer, un beau premier roman porté par la mélodie de mots et des sentiments.

 

Mon avis : On ne peut être qu'étonné et en admiration devant la maîtrise d'une toute jeune romancière de 21 ans, appelée sans doute à une belle carrière.

Voilà une histoire très romantique et dramatique, toute en sentiments où le style et la forme n'ont rien à envier aux plus grands.

Le roman se présente comme un espèce de huis clos dans un décor hivernal qui ajoute au climat oppressant de l'histoire. L'auteur mêle les retrouvailles des deux héros avec les évènements de leur rencontre, heureusement celle-ci apparaît en italique ce qui contribue à la compréhension de l'histoire.

On pourrait résumer l'intrigue en la qualifiant d' "incommunicabilité des sentiments".

Sarah Léon montre une grande érudition littéraire et musicale et comme moi vous aurez sans doute envie de découvrir ou redécouvrir la musique de Schubert. Un des derniers chapitres s'intitule "Andantino de la sonate D 959", une œuvre qui se marie on ne peut plus parfaitement au texte.

Wanderer était sélectionné pour le prix Goncourt du premier roman 2016, il n'a pas été récompensé mais il méritait largement d'y figurer.

 

 

En marge du livre : Le Roi des Aulnes

Wanderer 4.jpgDer Erlkönig (Le Roi des aulnes en français), op. 1 (D. 328), est un lied du compositeur Franz Schubert composé en 1815, adaptation musicale du poème Der Erlkönig de Johann Wolfgang von Goethe.

Le personnage de l'Erlkönig est très représenté dans la littérature allemande, décrit comme une créature maléfique qui hante les forêts et entraine les voyageurs vers la mort.

Der Erlkönig fut composé un après-midi d'automne de 1815, d'après un poème de Goethe, par Schubert à l'âge de 18 ans. Il ne trouva un éditeur pour publier son lied que huit ans plus tard, en 1821, après plusieurs remaniements. Chanté pour la première fois en public par le baryton Johann Michael Vogl le 7 mars 1821, l'œuvre reçut un accueil triomphal.

Les thèmes développés dans le poème sont typiquement romantiques : la mort, la nuit, le fantastique, la peur, la forêt, etc. La musique s'en ressent, en tonalité de sol mineur, sérieuse, profonde et tragique. Le caractère de la musique change pour chacun des personnages représentés.

https://youtu.be/Il6-lZYDpqY

Commentaires

Enfin tu commences à écouter Schubert ! Il y a aussi la sonate D960.

Écrit par : georges | 24/12/2016

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.