15/01/2017

PETIT PAYS

Petit pays 1.jpegQuatrième de couverture : En 1992, Gabriel, dix ans, vit au Burundi avec son père français, entrepreneur, sa mère rwandaise et sa petite sœur, Ana, dans un confortable quartier d’expatriés. Gabriel passe le plus clair de son temps avec ses copains, une joyeuse bande occupée à faire les quatre cents coups. Un quotidien paisible, une enfance douce qui vont se disloquer en même temps que ce « petit pays » d’Afrique brutalement malmené par l’Histoire. Gabriel voit avec inquiétude ses parents se séparer, puis la guerre civile se profiler, suivie du drame rwandais. Le quartier est bouleversé. Par vagues successives, la violence l’envahit, l’imprègne, et tout bascule. Gabriel se croyait un enfant, il va se découvrir métis, Tutsi, Français…

« J’ai écrit ce roman pour faire surgir un monde oublié, pour dire nos instants joyeux, discrets comme des filles de bonnes familles: le parfum de citronnelle dans les rues, les promenades le soir le long des bougainvilliers, les siestes l’après-midi derrière les moustiquaires trouées, les conversations futiles, assis sur un casier de bières, les termites les jours d’orages... J’ai écrit ce roman pour crier à l’univers que nous avons existé, avec nos vies simples, notre train-train, notre ennui, que nous avions des bonheurs qui ne cherchaient qu’à le rester avant d'être expédiés aux quatre coins du monde et de devenir une bande d’exilés, de réfugiés, d’immigrés, de migrants. »

Avec un rare sens du romanesque, Gaël Faye évoque les tourments et les interrogations d’un enfant pris dans une Histoire qui le fait grandir plus vite que prévu. Nourri d’un drame que l’auteur connaît bien, un premier roman d’une ampleur exceptionnelle, parcouru d’ombres et de lumière, de tragique et d’humour, de personnages qui tentent de survivre à la tragédie.

 

 

Petit pays 2.jpgL'auteur :  Gaël FAYE

 Nationalité : France

Biographie :

Gaël Faye est né en 1982 au Burundi d'une mère rwandaise et d'un père français.

En 1995, après le déclenchement de la guerre civile et le génocide des Tutsi au Rwanda en 1994, il arrive en France. Il passe son adolescence dans les Yvelines et découvre le rap.

Gaël Faye étudie dans une école de commerce, obtient un master de finance et travaille à Londres durant deux ans pour un fonds d'investissement. Il quitte la cité de Londres pour se lancer dans l'écriture et la musique.

Franco-rwandais, Gaël Faye est auteur compositeur interprète de rap. Aussi influencé par les littératures créoles que par la culture hip hop, il sort un album en 2010 avec le groupe Milk Coffee & Sugar (révélation Printemps de Bourges).

En 2013 paraît son premier album solo, "Pili Pili sur un croissant au beurre". Enregistré entre Bujumbura et Paris, il se nourrit d’influences musicales plurielles : du rap teinté de soul et de jazz, du semba, de la rumba congolaise, du sébène…

En 2016, il sort son premier roman, "Petit pays", qui obtient le Prix du roman Fnac et le Goncourt des lycéens.

 

 

Mon avis :  Après avoir lu la première partie du livre, je dois dire que j'étais assez dubitatif, je ne comprenais pas bien ce qu'on trouvait de si extraordinaire à ce roman pour le couvrir de prix et être encensé de toute part. Je n'y voyais qu'une histoire assez simple et banale, sans beaucoup d'intérêt, certes attachante mais pas très passionnante.

Heureusement la suite de l'histoire va crescendo, le petit garçon bascule de l'insouciance de sa jeunesse vers le drame du génocide rwandais, la stupidité et l'horreur de la guerre, le tout raconté avec les yeux d'un enfant.

Sans en rajouter l'auteur nous livre un roman puissant, touchant, dramatique et drôle à la fois, avec beaucoup de sensibilité voire de poésie.

Ce jeune auteur a réussi un très bon premier roman mais je n'irai pas jusqu'à en faire un chef d'œuvre.

 

 

Petit pays 3.jpgEn marge du livre : Génocide rwandais

Le 6 avril 1994, le président-dictateur du Rwanda, Juvénal Habyarimana, est tué dans un attentat contre son avion personnel. Ses fidèles de la majorité hutu entreprennent aussitôt le massacre de la minorité tutsie(10% de la population) et des hutus modérés.

En trois mois, 800 000 innocents sont massacrés à coups de machette. C'est l'un des génocides du XXe siècle définis comme tel par l'ONU, avec le génocide arménien, le génocide juif et le massacre de Srebrenica.

https://www.herodote.net/6_avril_1994-evenement-19940406....

 

 

Commentaires

Je viens de le terminer, je l'ai lu d'une traite! Je n'ai pas pu le lâcher! J'y ai retrouvé l'Afrique, sa beauté, sa lumière, ses parfums et ses mangues juteuses. J'y ai retrouvé ce rapport difficile entre blancs et noirs et la place encore plus difficile des métisses. J'y ai retrouvé le regard de l'enfant qui ne comprend rien au monde des adultes... Et puis, j'ai ri, j'ai souri et puis j'ai pleuré. J'ai essayé de comprendre cette poudrière perpétuelle qu'est l'Afrique et j'y ai retrouvé les photos terribles de Salgado de l'exode rwandais. Bien écrit, ce roman commence au rythme des chansons et des danses africaines et se termine dans le vacarme des mitraillettes. Tu dois écouter la chanson "Petit pays", le texte est magnifique!

Écrit par : Rylou | 10/07/2017

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.