22/04/2017

LA NUIT DERRIERE MOI

Nuit 5.jpgQuatrième de couverture : J'ai une deuxième vie : celle de Furio Guerri, le monstre. ". C'est ainsi que commence la confession du héros de ce livre, commercial dans une société d'imprimerie, bien sous tous rapports. Soigner son sourire et ses chaussures, tel est le secret, selon lui, du bon vendeur. Il a une belle maison dans la province de Pise, une femme qu'il aime, une fille pour qui il s'efforce d'être un père présent et compréhensif. Un modèle. Mais, derrière les apparences, il y a la face obscure de Furio, qui passe certaines de ses journées sous une identité d'emprunt, rôde pour une raison obscure près d'un lycée, et épie les jeunes filles. Quand il commence à connaître quelques soucis professionnels et qu'il découvre que sa femme, Elisa, lui cache des choses, son " vernis de respectabilité " commence peu à peu à se fissurer. La tension monte, jusqu'à devenir insupportable. Va-t-il parvenir à se contrôler encore longtemps ?

 

 

 

 

 

 

Nuit 2.jpgL'auteur : Giampaolo SIMI

Nationalité : Italie, né à : Viareggio , le 10/12/1965

Biographie :

Journaliste, un scénariste et un écrivain italien de roman policier et de littérature d'enfance et de jeunesse;

En Italie, il travaille comme journaliste pour "La Repubblica" et "Il Tirreno". Il collabore à l’écriture des épisodes des séries RIS – Delitti imperfetti (saison cinq et six), l’Ispettore Coliandro et Crimini pour laquelle il scénarise en 2010 sa nouvelle Luce del Nord. Stefano Sollima réalise l’épisode.

Il est l'auteur de neuf romans et d'une série de six romans pour la jeunesse. En France, trois de ses livres ont été traduits, dont deux dans la collection Série noire.

 

Mon avis :

Plus qu'un thriller, on peut parler d'un roman noir psychologique. Un roman étonnement construit entre le passé et le présent, entre le représentant et père de famille bien sous tout rapport et le "monstre".

Un roman perturbant par le style, l'auteur utilise  la première personne quand c'est le "monstre" qui parle et la deuxième personne quand il s'agit du bon mari.

Le récit un peu lent au début n'est jamais ennuyant, l'auteur décrit parfaitement la descente aux enfers de Furio Guerri et sa volonté de rédemption 10 ans plus tard, la crise conjugale d'un couple qui a tout pour être heureux et les conséquences d'un manque de compréhension et d'écoute de l'autre.

L'étude psychologique est précise, très bien rendue, le suspens oppressant va crescendo, quelques fausses pistes et un final à la hauteur.

Un très bon roman qui a obtenu le prix des lecteurs du "livre de poche" 2017, il le mérite.

 

 

En marge du livre :

Nuit 3.jpgFaire face à la crise de couple.

Dans une relation, les crises, inévitables, marquent la fin d’un cycle. Enfants, maison, construction professionnelle, tout cela est derrière soi. Et maintenant ? « L’un se réjouit de ce qui a été accompli et ne met plus d’énergie dans la relation, décrit Isabelle Constant, psychothérapeute intégrative. L’autre, en mal de projets communs, exprime son malaise par une dépression, une conduite addictive, une infidélité. Son symptôme, identifié comme la cause de la crise, a plutôt valeur de signal d’alarme. » Est-ce le signe de la fin ? Pas forcément. À condition de s’en donner les moyens, les conjoints peuvent parvenir à surmonter l’épreuve.

http://www.psychologies.com/Couple/Crises-Divorce/Conflit...

Les commentaires sont fermés.