18/06/2017

UNE PASSION INDIENNE

passion 1.jpgQuatrième de couverture :  1908 : la superbe danseuse andalouse Anita Delgado épouse le maharajah de Kapurthala.

1925 : la "cinquième épouse" se sépare de son mari et quitte l'Inde. Entre ces deux dates, Anita aura vécu une passion tumultueuse à l'origine d'un des plus grands scandales de l'Empire britannique. Une plongée étourdissante dans les fastes d'un monde emporté par l'Histoire, entre conte de fées moderne et roman vrai d'une femme libre.

 

 

 

 

 

 

 

 

passion 2.jpgL'auteur : Javier MORO

 

Javier Moro est un écrivain espagnol né à Madrid le 11 février 1955.

Il fait des études d'histoire et d'anthropologie.

Il a longtemps vécu aux États-Unis où il était scénariste.

 

En 2001, il publie un récit écrit à quatre mains avec son oncle Dominique Lapierre, Il était minuit cinq à Bhopal sur la catastrophe de Bhopal.

Une passion indienne est une biographie romancée d'Anita Delgado, l'épouse de Jagatjit Singh , maharadjah de Kapurthala au début du XXe siècle.

Le roman Le Sari rose, une biographie romancée de Sonia Gandhi, créée une polémique lors de sa sortie en Inde. Le journal India Today lui reproche des inexactitudes, jusque dans le titre (le titre original est El sari rojo [Le Sari rouge], littéralement traduit par The Red Sari dans l'édition indienne, mais selon le journal, le sari de Sonia Gandhi était rose, confusion qui ne concerne pas l'édition française dont le titre avait été initialement rectifié.

En 2011 il obtient le prix Planeta pour son roman L'Empereur aux mille conquêtes.

 

 

Mon avis : le résumé du quatrième de couverture est bien pauvre par rapport au contenu de ce roman historique, il donne à penser qu'il s'agit d'un de ces romans à l'eau de rose pourtant c'est bien plus que cela.

Ce n'est pas de la grande littérature cependant ce récit est intéressant de plusieurs points de vue.

Tout d'abord il y a ce destin absolument incroyable d'Anita Delgado. Elle a 16 ans et est d'une grande beauté quand elle est remarquée lors d'un spectacle de flamenco qu'elle donne avec sa sœur, par un maharadjah âgé de 36 ans. Celui-ci en tombe immédiatement amoureux et véritablement "achète" la jeune fille à ses parents, des personnes pauvres qui ne peuvent résister à la fortune qu'on leur offre.

Anita Delgado épouse donc ce maharadjah et quand elle arrive en Inde elle apprend qu'il a déjà 4 épouses et 4 fils. Sa vie sera évidemment fastueuse mais pas évidente à vivre, rejetée par les autres épouses, ignorée par les autorités britanniques, elle fera front avec un courage et une volonté extraordinaire.

Le roman est également un véritable témoignage de l'histoire des maharadjahs, extravagants, excentriques, qui ne reculent devant rien pour s'offrir tout ce qu'ils ont envie, pour satisfaire tous leurs caprices et cela va très très loin.

Si l'histoire d'Anita Delgado est surprenante, la vie de son mari, maharadjah de Khapurtala ne l'est pas moins.

Puis c'est aussi la période de la première guerre mondiale, les contingents de soldats indiens qui sont envoyés en Europe, l'impérialisme britannique, la montée de Gandhi et la fin du règne de ces seigneurs d'une autre époque.

Un très bon moment de lecture, des destins et des vies incroyables. Un auteur qui s'est très bien documenté et si son récit est romancé, l'histoire est très proche de la réalité.

 

 

En marge du livre : Jagatjit Singh Maharadjah de Khapurtala

 

passion 5.jpgpassion 4.jpgJagatjit Singh était amoureux de la France et du style Louis XIV ; le palais d’Agrat qu’il se fit construire est presque une réplique de Versailles.

Cet article est savoureux ; il montre que le Tout-Paris était impressionné par le faste et la richesse de ces Maharadjahs indiens. Il révèle aussi le décalage qui existe entre l’occident et l’orient…

http://www.indiablognote.com/article-le-maharadjah-de-kap...

 

 

Écrire un commentaire