15/07/2017

LA VOIX SECRÈTE

Lacenaire 2.jpgQuatrième de couverture : Durant l’hiver 1835, sous le règne de Louis-Philippe. Dans un Paris rongé par la misère et les attentats, la police enquête sur un tueur d’enfants, issus des quartiers miséreux. Tous les indices orientent Allard, chef de la Sûreté, et son adjoint vers Lacenaire, le célèbre poète assassin.

Incarcéré à la Conciergerie, celui-ci passe ses journées à recevoir des visiteurs et rédiger ses Mémoires. Un autre crime se produit, révélant davantage de similitudes avec ceux commis jadis par Lacenaire. Allard décide de le solliciter, au grand dam de son adjoint, dans l’espoir de résoudre au plus vite cette enquête tortueuse.

 Entre le policier et l’assassin s’instaure une relation ambiguë, faite de respect et de manipulation. Cette collaboration les entraîne dans les coulisses d’un Paris mystérieux et malsain. Critiqué par ses pairs, Allard s’enlise peu à peu dans ses questions : son ami Lacenaire est-il impliqué dans les crimes ? Si tel est le cas, sa participation à l’enquête ne risque-t-elle pas de nuire à l’enquête et d’aggraver le chaos ambiant ?

 « Ce roman est inspiré de la vie de Pierre-François Lacenaire, célèbre poète et assassin du XIXe siècle. Soucieux de retranscrire le réalisme de l’époque, j’ai néanmoins choisi de traiter l’intrigue sous un angle moderne… comme l’a été à sa manière Lacenaire, premier criminel « rock’n’roll » de l’histoire de France ». (Michaël Mention)

 

 

Lacenaire 3.jpgL'auteur : Michaël MENTION

Nationalité : France, né à : Marseille , le 13/11/1979

Michaël Mention est romancier et scénariste. Il publie son premier roman en 2008 et devient une étiole montante du polar avec Sale temps pour le pays (Grand Prix du roman noir français au Festival de Beaune en 2013) ainsi que Et Justice pour tous (Prix Transfuge du meilleur espoir polar en 2015), tous deux publiés chez Rivages. Il est aussi l'auteur d'un récit documentaire, Fils de Sam, et de Jeudi noir (chez Ombres noires), un roman sur le match de football France-Allemagne de 1982.

 

Mon avis : En général j'aime les romans historiques, surtout si l'auteur s'est bien documenté et qu'il rend un récit près de la vérité. Je ne sais si c'est le cas de cet auteur mais le résultat est plutôt décevant.

Il aurait sans doute fallu que je lise un ouvrage sur la vie et le destin de Lacenaire, j'aurais sans doute mieux appréhendé ses 3 derniers jours qui sont évoqués ici.

J'ai trouvé ce roman beaucoup trop superficiel, je n'y ai trouvé rien d'intéressant, ni de poignant, une approche plus psychologiques des personnages et des relations entre eux aurait sans doute donné plus de relief et de crédibilité à cette histoire où on ne sait la part de réel et d'imaginaire.

Un roman que je vais très vite oublier.

 

Lacenaire 5.jpgEn marge du livre : Pierre François de Lacenaire

Fils d'un bourgeois lyonnais, Pierre-François Lacenaire (1803-1836) est un élève brillant féru de littérature. Après une querelle avec un prêtre qu'il accuse de pédophilie, il est exclu du lycée.

Apprenti employé chez un notaire, il tente quelques petites escroqueries tout en s'essayant à la poésie. Engagé dans l'armée, il déserte et se retrouve sans ressources sur le pavé de Paris.

Les Mémoires, révélations et poésies de Lacenaire, écrits par lui-même à la Conciergerie, seront publiés à titre posthume quelques mois plus tard, en partie censurés par l'éditeur.

Pour en savoir plus : http://republique-des-lettres.com/lacenaire-9782824900872...

 

Écrire un commentaire