10/10/2017

L'ARCHIPEL D'UNE AUTRE VIE

Makine 01.jpgQuatrième de couverture : Aux confins de l'Extrême-Orient russe, dans le souffle du Pacifique, s'étendent des terres qui paraissent échapper à l'Histoire... Qui est donc ce criminel aux multiples visages, que Pavel Gartsev et ses compagnons doivent capturer à travers l'immensité de la taïga ? C'est l'aventure de cette longue chasse à l'homme qui nous est contée dans ce puissant roman d'exploration. C'est aussi un dialogue hors du commun, presque hors du monde, entre le soldat épuisé et la proie mystérieuse qu'il poursuit. Lorsque Pavel connaîtra la véritable identité du fugitif, sa vie en sera bouleversée. La chasse prend alors une dimension exaltante, tandis qu'à l'horizon émerge l'archipel des Chantars : là où une "autre vie" devient possible, dans la fragile éternité de l'amour.

 

 

 

 

 

Makine 02.jpgL'auteur : Andreï MAKINE

Nationalité : Russie, né à : Krasnoïarsk (Sibérie) , le 10/09/1957

Andreï Makine est un écrivain d'origine russe et de langue française.

Dans les années 1980, il obtient un doctorat de l'Université d'État de Moscou après avoir déposé une thèse sur la littérature française contemporaine. Il collabore à la revue Littérature contemporaine à l'étranger et enseigne la philologie à l'Université de Novgorod.

Au cours d'un voyage en France en 1987, il obtient l'asile politique, puis devient professeur de langue et de culture russes à Sciences Po et à l'École normale supérieure.

En 1990, il publie son premier roman, "La fille d'un héros de l'Union soviétique". Deux ans plus tard, il dépose une thèse de doctorat à la Sorbonne consacrée à l'œuvre de l'écrivain russe Ivan Bounine (1870-1953).

Il obtient la reconnaissance du public et de la critique avec son quatrième roman, "Le testament français", paru en 1995, pour lequel on lui décerne les prix Goncourt, Médicis et Goncourt des lycéens. L’obtention du Goncourt lui vaut, entre autres, d'obtenir la nationalité française en 1996, ce qui lui avait été préalablement refusé.

En 2001, il obtient le prix RTL-Lire pour "La Musique d'une vie" et, en 2005, le prix de la fondation Prince-Pierre-de-Monaco pour l'ensemble de son œuvre.

Toute l'œuvre d'Andreï Makine est écrite en français, sa langue seconde. Ses romans sont traduits dans plus d'une trentaine de langues.

En 2011, il révèle qu'il a publié des romans sous les noms de Gabriel Osmonde et Albert Lemonnier.

Le 3 mars 2016, il est élu membre de l'Académie française au premier tour, au fauteuil occupé précédemment par Assia Djebar.

 

Mon avis : C'était le premier roman que je lisais d'Andreï Makine, ce n'est certainement pas le dernier tant j'ai été conquis par le style de l'écrivain, un style direct, fluide, un vocabulaire riche et ce qui ne gâche rien une histoire captivante.

L'archipel d'une autre vie est avant tout un roman d'aventures, une chasse à l'homme dans la nature extraordinaire de la Taïga russe. Mais c'est aussi et surtout l'occasion de dénoncer la violence, la guerre,  la bêtise humaine ou encore la bouffonnerie du monde. C'est aussi un vibrant hommage à la beauté de la nature et un plaidoyer pour une autre vie.

Andreï Makine nous dresse l'image du régime soviétique dans l'immédiat après guerre, sa cruauté, les exécutions sommaires, une critique acerbe via ce groupe de cinq militaires qui traque le fugitif, une chasse pendant laquelle la personnalité de chacun se révèle, un vrai reflet de la société.

Un très bon moment de lecture, un livre que j'ai dévoré.

 

 

 

Makine 03.jpgEn marge du livre : Comment survivre seul dans la taïga russe?

Si vous êtes seul en pleine forêt, la peur est votre principal ennemi. En un temps record, ce sentiment détruit en effet toute notion de logique, objectivité et raison, et de par le chaos mental qu'il suscite, vous pourriez être amené à faire des choix peu judicieux. Il est donc primordial de garder votre calme.

Vos chances de survie dépendent souvent non seulement des circonstances externes, mais aussi de vos émotions. Ainsi, au cours de l'automne 2007, le sang-froid et la présence d'esprit d'Ajay Kamalakaran, rédacteur invité de RBTH pour la zone Asie, lui ont permis de retrouver son chemin dans la taïga après qu'il eut passé une nuit dans le royaume du tigre de l'Amour, non loin de la frontière sino-russe.

https://fr.rbth.com/tourisme/2017/06/23/comment-survivre-...

Écrire un commentaire