19/11/2017

LA LETTRE QUI ALLAIT CHANGER LE DESTIN D'HAROLD FRY

roman, Rachel Joyce, angleterre, coupleQuatrième de couverture : Il aura suffit d'une lettre - la lettre d'adieu d'une amie qui se meurt-pour jeter Harold Fry sur les routes d'Angleterre. Quelques sous en poche, une paire de chaussures bateau et l'espoir de la revoir une fois encore...

Cottage après cottage, bocage après bocage, Harold marche, persuadé que tant qu'il avance, son amie vivra. Il marche et repense à sa vie, Mille kilomètres parcourus pour que le destin d'Harold Fry rejoigne celui de sa femme, son fils, son amie, et tous ceux qu'il croise sur sa route.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

roman, Rachel Joyce, angleterre, coupleL'auteur : Rachel JOYCE

Nationalité : Royaume-Uni, née à : Londres , 1962

Rachel Joyce a été pendant plus de vingt ans scénariste pour la radio (BBC Radio 4), et la télévision (BBC2), et comédienne de théâtre, récompensée par de nombreux prix.

Elle écrit "La lettre qui allait changer le destin d’Harold Fry arriva le mardi…" (The Unlikely Pilgrimage of Harold Fry, 2012) dans la douleur et la rage alors que son père était en phase terminale.

Dès sa parution, il est en tête des ventes en Angleterre et connait un gros succès international (traduit en 29 langues, il s'est vendu à 120 000 exemplaires en France). Elle reçoit en 2012 le prestigieux National Book Award.

"Deux secondes de trop" (Perfect, 2013) est son second roman.

Rachel Joyce vit en Angleterre, dans une ferme du Gloucestershire, avec sa famille.

site officiel : http://www.rachel-joyce.co.uk/

 

 

Mon avis : un roman assez savoureux qui alterne l'humour et le tragique.

Harold Fry est un homme insipide, incolore et inodore, toute sa vie s'est déroulée ainsi dans une espèce d'indifférence générale. Sa vie de couple depuis 20 ans est une sorte de traversée du désert, sa femme Maureen s'est enfermée dans une véritable carapace depuis la disparition de leur fils.

A la pension depuis 6 mois, il reçoit cette fameuse lettre à laquelle il décide de répondre et en allant la poster il prend une décision instantanée et irréfléchie, il ira la porter à sa destinataire à l'autre bout de l'Angleterre. Il n'est ni préparé physiquement, ni équipé, il n'a ni gsm, ni carte ainsi commence son périple de 87 jours.

Le début de l'histoire à l'humour très anglais m'a fait penser à Mr Bean sur la route, c'est léger et amusant mais au fil des kilomètres Harold se remémore son passé, ses erreurs, les incompréhensions et cela tourne tout doucement au tragique.

Harold qui a enfin pris une décision dans sa vie, trouve un nouveau bonheur, fait des rencontres empreintes d'admiration et d'amitié, il redécouvre la nature, la vie en plein air.

De son côté Maureen vit mal l'absence de ce mari qu'elle ignorait, elle aussi se remémore le bonheur passé et rêve de retrouver une nouvelle vie.

L'auteur aborde les problèmes de couple avec beaucoup d'authenticité et de simplicité, c'est distrayant, à la fois amusant, tendre et triste.

 

 

En marge du livre : Berwick upon Tweed

roman, Rachel Joyce, angleterre, coupleBerwick-upon-Tweed, ou simplement Berwick, est une commune britannique située dans le comté de Northumberland. Elle est la ville la plus au nord de l'Angleterre, sur la côte Est, à l'embouchure de la Tweed. Elle est ainsi située à 4 km au sud de la frontière écossaise.

La ville a été fondée à l'époque du royaume anglo-saxon de Northumbrie, au Haut Moyen Âge. Le site a joué un rôle central dans les guerres qui ont opposé l'Angleterre et l'Écosse pendant des siècles ; la dernière fois que la ville a changé de main fut en 1482 quand les Anglais l'ont reconquise. Selon les historiens, elle a changé 13 fois de main au cours des siècles1.

Berwick est une ville traditionnelle, connue pour son marché et pour ses quelques particularités architecturales, en particulier ses remparts de défense, son château médiéval et ses casernes.

 

Écrire un commentaire