15/02/2018

JE SUIS NÉ UN JOUR BLEU

asperger 1.jpgQuatrième de couverture :  "Je suis né le 31 janvier 1979. Un mercredi. Je le sais parce que dans mon esprit, le 31 janvier 1979 est bleu. " Daniel Tammet est un autiste savant aux capacités hors du commun, un génie des nombres. Il a ainsi mémorisé les 22514 premières décimales de Pi, parle dix langues et a appris l'islandais en quatre jours. Pour lui, les nombres sont des formes et des couleurs. Dans ce témoignage plein d'espoir, il explique comment il a mis toute son énergie pour sortir de ces ténèbres qui l'ont longtemps coupé du monde et comment il a réussi à se socialiser. Un voyage en couleur qui entrouvre la prison de l'autisme. "

 

 

 

 

 

 

asperger 2.jpgL'auteur : Daniel TAMMET

Daniel Tammet, né Daniel Paul Corney le 31 janvier 1979 à Barking, est un écrivain, poète et hyperpolyglotte anglais, diagnostiqué avec de l'épilepsie dans l'enfance, puis le syndrome d'Asperger à l'âge adulte.

Il s'est fait connaître par sa synesthésie, à l'origine de ses capacités de mémoire. Le 14 mars 2004, il récite les 22 514 premières décimales de Pi en 5 heures, 9 minutes et 24 secondes, établissant un record du monde.

Daniel Tammet est l'aîné d'une fratrie de neuf enfants, et vit une enfance très modeste dans le sud de l'Angleterre. Il souffre de crises d'épilepsie à l'âge de 3 ans (crises aujourd'hui définitivement guéries) qui sont sans doute à l'origine de sa synesthésie.

Il est diagnostiqué autiste Asperger à l'âge de 26 ans, au centre de Recherche sur l'Autisme de l'université de Cambridge, par Simon Baron-Cohen. Il a la particularité d'avoir à la fois développé des capacités de communication proches de la norme, ce qui différencie le syndrome d'Asperger des autres formes d'autisme, ainsi que des aptitudes singulières dans les domaines des nombres et des langues.

 

Œuvres principales :

Je suis né un jour bleu (2007)

Embrasser le ciel immense (2009)

L'Éternité dans une heure (2013)

C'est une chose sérieuse que d'être parmi les hommes (2014)

Mishenka (2016)

Chaque mot est un oiseau à qui on apprend à chanter (2017)

https://youtu.be/U0G1K7zTTLo

 

Mon avis : un témoignage étonnant et intéressant d'un jeune homme autiste qui arrive à exprimer clairement sa vie depuis sa tendre enfance. Il nous fait découvrir et nous aide à comprendre ce que vivent et ressentent les autistes. Il partage avec beaucoup de sincérité ses expériences positives et négatives, ses craintes, ses habitudes, ses phobies, ses progrès, sa vie sociale, ...

Un jeune homme  différent qui a accepté sa différence et qui est arrivé à être différent parmi les autres, un jeune homme heureux dans la vie.

Un beau message d'espoir pour les parents d'autistes, un récit émouvant car authentique.

 

 

En marge du livre : L'étrange monde de la synesthésie

La synesthésie est un phénomène dans lequel une stimulation unimodale conduit à une perception dans une autre modalité. Par exemple, des notes de musique, des lettres et des chiffres peuvent entrainer la perception de couleur, des gouts peuvent être associés à des formes tactiles. Des recherches récentes ont montré que la synesthésie est un phénomène bien réel avec des corrélats génétiques, perceptifs et cérébraux. Nous allons présenter dans cet article quelques uns de ces faits ainsi que les questions qui nécessitent encore des investigations, notamment chez l’enfant. Les prochaines générations de scientifiques et de pédiatres devront reconnaitre la synesthésie chez l’enfant pour en explorer les racines développementales et leurs conséquences.

En 1871, Arthur Rimbaud publia un sonnet intitulé voyelles qui a amené le monde artistique européen de la fin du XIXième siècle à s’intéresser au phénomène de la synesthésie qui associe, par exemple, certaines lettres avec certaines couleurs. Bien qu’il soit généralement admis que Rimbaud n’était pas synesthète lui-même, son poème demeure une description frappante de ce que cela doit être d’expérimenter cette insolite association des sens. Certains synesthètes perçoivent du bleu lorsqu’ils entendent la note Ré jouée sur un piano et du rouge pour la note Fa (audition colorée), ou même ressentent des formes tactiles lorsqu’ils goûtent différentes nourritures. D’autres synesthètes voient en couleur les lettres de l’alphabet, même lorsqu’elles sont imprimées en encre noire. Ces personnes ne sont ni folles, ni ne souffrent d’un désordre neurologique. Elles font partie du petit groupe, estimé entre 1/20 et 1/2000, de gens normaux qui sont synesthètes.

Chez eux, les sens, toucher, gout, audition, vision et odorat, sont « mélangés » au lieu de rester séparés...              Suite de l'article à l'adresse suivante :

http://acces.ens-lyon.fr/acces/thematiques/neurosciences/...

 

Écrire un commentaire